La charge mentale

3 – Il est courant de parler de la charge mentale des femmes obligées de cumuler leur emploi, la gestion des courses, l’organisation familiale, les activités des enfants, leur situation maritale ou sentimentale … et que dire, quand en plus, elles sont cheffes d’entreprise ! ….

Justement, le concept s’applique parfaitement aux dirigeants de TPE.

En effet, comme les dirigeants de TPE cumulent plusieurs métiers, activités et compétences toute la journée, la notion de charge mentale prend toute sa place. Voyez plutôt !

Vous arrivez tôt le matin, pour être tranquille, trier la tonne de mails arrivés avec son lot de bonnes nouvelles, (et de mauvaises), préparer le planning de vos équipes, vérifier les commandes, préparer les commandes … Et un SMS, d’un de vos salariés beep sur votre portable «  Désolé, j’ai un gros rhume » «  j’ai le dos en vrac » , « je ne serai pas là ce matin … »  Argg ….

Vite, réorganiser le chantier, reporter la réunion avec tout le staff, décaler les dates de livraison …

Ah, justement, votre client appelle « Quand est ce que nous livrez notre site internet, le bouquet de fleurs, notre porte de garage, nos fenêtres??? ». Quand passez vous réparer la gouttière, la machine à laver, le …. Alors écoutez comment dire, nous avons un petit empêchement qui fera que l’on aura un peu de retard … Merci de votre compréhension (ou pas !).

Le facteur, viens d’arriver. Ah un recommandé ! Je ne sais pas vous, mais un recommandé, c’est souvent annonciateur de mauvaises nouvelles, j’ai en déjà les jambes qui flageolent. Ah, Un rappel de l’URSSAF, de la Caisse de Retraite, du RSI, mais pourtant j’ai envoyé ma déclaration de revenus. J’appelle mon comptable !

Réunion avec le ou la commerciale. Tu n’as pas atteint tes objectifs ? Tu ne sais pas où chercher de nouveaux clients ? Écoute, ne déprime pas, on va prospecter sur de nouveaux segments de marchés, améliorer notre offre, … Ah bon l’équipe de production ne va pas assez vite et le client n’est pas content.

Réunion avec l’équipe de production. Comment ça, vous ne pouvez pas avancer ? Quoi, le fournisseur n’a pas livré les pièces à temps, vous attendiez la validation du client ? Il y des procédures pourtant … J’appelle le fournisseur. Je dois anticiper pour les prochains mois, sinon mes stocks auront fondu et je pourrais plus honorer mes commandes.

Bientôt midi, je vais pouvoir souffler … « Guy, on pourrait parler 2 min ? » OK, oui, ferme la porte « Je trouve que j’ai bien travaillé ces temps ci, est ce qu’il serait possible d’avoir une augmentation ? » Écoute, il faut que j’y réfléchisse … on en reparle la semaine prochaine. Fais moi une proposition … Bon si j’augmente son salaire, ma trésorerie va en prendre encore un coup, bon cet aprem je me fais un petit prévisionnel de trésorerie.

SMS d’un salarié : « Mon fils est malade, je suis obligé de rester le garder ». OK, bon il faudra que j’avance ses dossiers, est ce que j’ai accès à la sauvegarde ?

Pas le temps de déjeuner, je réchauffe un truc au micro ondes. Je pourrai faire mon courrier en même temps.

Le téléphone sonne « Ah bonjour cher client ! Une remise de 20% ? C’est pas compliqué à faire ? …ben si quand même. « On se connaît depuis longtemps, non ? » Oui mais … je vais voir ce que je peux faire.

 

Cet après midi, je dois envoyer plusieurs propositions à des prospects, ou préparer les commandes à expédier, ou ré-achalander la boutique.

J’ai cet appel d’offres à terminer, j’en ai pour 3 heures au moins …

Ouf, tout le monde est parti, je vais pouvoir faire la compta de la semaine au calme. J’ai plein de factures en retard ah et puis, c’est la fin du mois il faut que je verse les salaires. Est ce que j’ai envoyé les données au comptable ? Ma déclaration de TVA, est ce qu’elle a été faite ? Il y a une erreur dans la facture de l’opérateur téléphonique …Il va falloir que je m’en occupe dès lundi matin.

Le téléphone sonne « Ah cher client ! Une remise de 25%, ah … ça tombe bien je suis dans la compta. Au revoir …

Fin d’après midi : « J’ai un surcroit de travail, je vais devoir recruter … .Pff, j’ai en au moins pour 3 mois pour le processus de recrutement (envoi de l’annonce, tri des CV et candidatures, auditions, tests, re-audition, embauche et demande des aides éventuelles …) Est ce que j’ai assez de trésorerie ? Est ce que je peux augmenter mon chiffre d’affaires ?
Comment sera le marché dans 3 mois ? Je n’ai pas de visibilité … et puis cette avec cette pandémie …

Bon avec tout ça, il est 20h00, je rentre …

« Chéri, t’as pensé au pain ? » Et m…

La nuit, je tourne et retourne dans mon lit. J’ai la boule au ventre. Je ne sais pas comment je vais payer les salaires et les cotisations à la fin du mois. Et puis, il y a la CFE qui va tomber, la formation professionnelle, la taxe d’apprentissage … les emprunts.

6h00 du mat ! Belle journée, j’suis motivé. On va s’en sortir.

Vous l’aurez compris, être dirigeant de TPE c’est accepter de voir ses émotions faire des montagnes russes, endosser les attentes, les absences, les craintes des salariés, des clients, de son entourage, … tous les jours.

Et pourtant, nous avançons chaque jour personnellement et dans le développement de nos entreprises. Le saviez vous ?