Joyeuse culture de Noël

7 – Comme tout le monde, les entrepreneurs de TPE, fêtent les fins d’année, en famille, entre amis, ou peut-être seuls.

La seule différence, de taille, est que certain-e-s sont mobilisées totalement pour offrir leurs meilleurs produits ou services en cette période si particulière. Je veux parler des commerçants ou des artisans qui peuvent faire jusqu’à 30% (voire au delà) de leur chiffre d’affaires annuel pendant cette période. C’est vrai aussi pour certains agriculteurs, ou pêcheurs, ou mareyeurs qui nous régalent de leurs produits.

Je n’oublie ceux ou celles qui sont empêchés de travailler ou d’exercer leur métier ou activité en raison des mesures sanitaires liées au COVID. Ceux qui habituellement, chaque année nous permettent de nous retrouver pour des moments conviviaux et festifs, dans leur café, bar, bistrot, restaurant, discothèque … Vous manquez cruellement à nos papilles et autres sens. Tenez bon !

Je n’oublie non plus, pas nos collègues des entreprises de la culture, beaucoup d’auto-entrepreneurs, intermittents du spectacle, petites entreprises des métiers d’arts et du spectacle, bannis des lieux de spectacle, des salles de concert, des cinémas, des théâtres et autre lieux de culture si actifs en cette période de Noël et de premier de l’An. Combien de temps allons-nous vivre sans eux, sans culture, sans nourriture de l’esprit et des sens, aussi essentiel pour notre équilibre que l’alimentation et la santé ! Continuez à créer, on pense à vous et on vous retrouve bientôt !

Beaucoup d’entre nous profitent de cette période pour prendre du repos, quelques jours de vacances, ou, c’est souvent le cas, profitent des vacances de leurs salariés pour avancer sur les projets qu’ils ou elles n’ont pas pu finaliser, finir la comptabilité laissée en souffrance, établir ses plans d’action ou sa stratégie pour la prochaine année. Et je sais que vous êtes nombreux à procéder de la sorte. Bon courage !

À tous les dirigeantes et dirigeants de TPE, je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 2021. N’oubliez pas que vous êtes un des poumons de l’économie de ce pays, et que vos activités si riches et si variées contribuent à la culture d’entreprise dans nos régions.